in

Le Président Daniel Gibbs se rend aux réunions européennes à Bruxelles (CP-RUP)

RUP : Conférence des Présidents les 18 et 19 novembre 2019

Réunion de mi-parcours des Présidents des RUP novembre 2019

Définitions et rappels :

L’Union Economique (UE) définit un statut particulier pour les RUP (Régions Ultra-Périphériques).

Ces RUP sont au nombre de 8 : les 6 Collectivités françaises (Guyane française, Guadeloupe, Martinique, Mayotte, La Réunion et Saint Martin), les 2 régions portugaises (les Açores et Madère) et 1 communauté autonome espagnole (les Îles Canaries).

Ces régions partagent des contraintes spécifiques dont la permanence et le cumul nuisent gravement à leur développement économique et social.Ainsi, le droit primaire de l’UE reconnaît, à l’article 349 du Traité de Fonctionnement de l’Union Européenne (TFUE), la spécificité de l’ultrapériphérie, permettant expressément au Conseil d’adopter des dispositions spécifiques visant à adapter le droit européen lors de son application à ces régions.

La Collectivité de Saint-Martin assure jusques Février 2020, la Présidence de la Conférence des Présidents des RUP. (CP-RUP).

Réunion de mi-parcours des Présidents des RUP et rencontre avec la Présidence du Conseil lundi 18 Novembre :

Les Présidents des régions ultrapériphériques et leurs représentants ont rencontré à Bruxelles ce lundi 18 novembre, la présidence Finlandaise du Conseil de l’Union européenne afin d’évoquer les enjeux des RUP dans le contexte des négociations en cours relatifs au futur Cadre financier pluriannuel.

Lors de cet échange il s’agissait de rappeler non seulement nos singularités, nos défis socio-économiques, mais également les atouts qu’apportent nos régions à l’UE et la nécessité, pour la prochaine période de programmation, d’adopter un budget ambitieux accompagné de mesures adaptées, permettant de mieux répondre à ces défis et mieux valoriser ces atouts.

Les Présidents et leurs représentants ont par la suite poursuivi les discussions sur les travaux de la Conférence. Au cours de ces échanges les Présidents ont discutés des négociations en cours sur le Cadre financier pluriannuel 2021-2027 et ont adopté une Déclaration politique conjointe. La Coopération territoriale européenne post 2020 et  la Déclaration finale de la 23ème Conférence des Présidents des RUP, qui se tiendra les 6 et 7 février 2020 à Saint-Martin, ont également été abordé.

Réunion de mi-parcours des Présidents des RUP novembre 2019

Dans son discourt du 19 Novembre Daniel Gibbs a déclaré au nom des RUP :

1- Nous sommes favorables à une approche régionalisée dans la mise en œuvre des fonds, de façon à répondre aux besoins réels des Territoires…/..

2- Les conséquences du BREXIT ne laissent pas d’inquiéter ../..

3- Nous souhaitons que la France, l’Espagne et le Portugal pèsent de tout leur poids politique pour défendre les intérêts de leurs RUP dans les négociations relatives au Cadre Financier Pluriannuel 2021-2027 ../..

Elles (Les RUP ndlr) ne sauraient donc servir de variable d’ajustement, budgétaire et/ou politique, lors de la définition des positions et des priorités de nos Etats. Très concrètement, pour 2021-2027, nous avons besoin, a minima, d’un maintien, en termes réels, des enveloppes obtenues sur la période 2014-2020. Or, sauf erreur de ma part, le Gouvernement français n’a pas signé la récente déclaration politique des « Amis de la cohésion » (signée par 17 Etats membres dont le Portugal et l’Espagne), visant à sécuriser l’enveloppe budgétaire de la politique de cohésion post 2020…/..

Espérons que ce message sera entendu par le Président Français et sera suivit d’effet par l’UE et qu’enfin Bruxelles regarde plus souvent vers les RUP qui représente : « 5 millions d’habitants,  100 Milliards d’Euros de PIB »

Pour plus d’informations : RUP Conférence des Présidents

Qu'en pensez vous ?

2 points
Upvote Downvote

Actu Guadeloupe : Michaux-Chevry condamnée à deux ans de prison avec sursis

Etat des Lieux : Marigot (Saint-Martin) La Marina novembre 2019 : Un désastre !