in

Actu Saint-Martin : Le Président de la COM interpelle suite aux contrôles de la frontière

La crise de la covid continue et les conséquences sont dramatiques pour l’économie

2020 09 01 réunion de la COM

Les restrictions de circulations et de déplacement pour prévenir la propagation de la covid-19 se poursuivent et mettent à mal l’économie de Saint-Martin

La libre circulation entre les deux parties de l’île n’existe plus depuis le 31 juillet dernier. Le traité de Concordia du 23 mars 1648 toujours en vigueur stipule pourtant article 3 :

Art.3- Que les Français et Hollandais, habitués dans ladite île, vivront comme amis, et alliés par ensemble, sans qu’aucun, ni de part ni d’autre, se puisse molester, à moins que de contrevenir au présent concordat, et par conséquent punissables par les lois de la guerre.

Mais cette liberté n’existe plus suite à la crise sanitaire et les décisions des deux cotés de l’île ne sont pas coordonnées.

C’est dans ce contexte que le  Président (de la COM)  Daniel Gibbs interpelle la Préfecture sur les mesures de contrôle des frontières.

Le Président de la Collectivité de Saint-Martin, Daniel Gibbs, la 1ère vice-présidente Valérie Damaseau et le 4e vice-président Steven Patrick, ont participé ce mardi 1er septembre 2020, à un point d’étape en préfecture sur la situation sanitaire du territoire et les mesures actuellement en vigueur, animé par le secrétaire général, le préfet Mickael Doré, en présence de la directrice du Centre hospitalier de Saint-Martin, Marie Lampis, du représentant local de l’Agence Régionale de Santé, Pascal Godefroy et du commandant de la gendarmerie des îles du nord, Stephan Basso.

Le président Gibbs a une nouvelle fois tiré la sonnette d’alarme au regard des conséquences socio-économiques engendrées par le prolongement du contrôle des frontières.

En tout premier lieu, le Président a alerté l’Etat sur la situation des élèves scolarisés sur la partie française, actuellement bloqués sur la partie hollandaise. Le Président a demandé au secrétaire général d’étudier la situation des familles saint-martinoises qui se sont manifestées afin de permettre à leurs enfants d’accéder à leur école. Le secrétaire général s’est engagé à aborder ces situations au cas par cas.

Sur le volet économique, le Président a rappelé le positionnement atypique de notre territoire, qui contrairement à d’autres îles des Antilles françaises, vit à 90% du tourisme. Le président demande à l’Etat de prendre en considération la situation des socioprofessionnels et de leurs salariés, dont les difficultés ont augmenté depuis la mise en place du contrôle des frontières entre le nord et le sud de l’île.

Le président a demandé qu’une date de réouverture de la frontière leur soit communiquée dans les meilleurs délais afin qu’ils puissent envisager la saison à venir et que les réservations puissent se faire.

A moyen terme, le Président a sensibilisé le secrétaire général sur la situation économique de Saint-Martin et l’importance de se projeter sur une réouverture plus large de la destination pour la prochaine saison touristique.

Le président Gibbs a, par ailleurs, indiqué qu’en prévision de la prochaine saison, la Collectivité étudiera la possibilité de demander une dérogation à l’Etat afin d’accueillir les ressortissants américains (USA) sur son sol, au même titre que la collectivité de Saint-Barthélemy qui bénéficie de cette dérogation.

Cette dérogation est envisagée à condition que soit instauré un protocole sanitaire précis, auquel les socioprofessionnels du territoire devront contribuer et pleinement adhérer.

Soucieux de la dégradation récente de la situation sanitaire et conscient de la nécessité de protéger les habitants, l’exécutif territorial recherche des solutions socio-économiques adaptées pour permettre à Saint-Martin de se relever de cette crise sanitaire sans précédent, tout en continuant à sensibiliser le public sur la lutte contre la propagation du Covid19.

Dans cette optique, les élus territoriaux ont demandé le renforcement des contrôles de terrain. Ils ont accepté que la police territoriale s’associe aux dispositifs de la gendarmerie de manière à accentuer la prévention et les contrôles, notamment auprès des bars et des établissements de loisirs. L’objectif est de limiter les rassemblements et de faire respecter les consignes de distanciation sociale.

Le président Gibbs et son exécutif demandent à nouveau que se mettent en place, dans les meilleurs délais entre l’Etat français et le gouvernement de Sint Maarten- seuls compétents en matière de santé et de gestion des frontières -, des protocoles sanitaires conjoints permettant de rouvrir les frontières et de reprendre progressivement un fonctionnement général à l’échelle de l’île. Le Président Gibbs appelle de ses vœux depuis plusieurs mois maintenant cette coopération sanitaire indispensable.

«C’est la condition sine qua non qui permettra de sauver à moindre mal l’économie saint-martinoise tout en luttant conjointement contre la propagation du virus. Il devient urgent de franchir ce pas décisif et d’œuvrer à l’échelle de l’île», a conclu le Président.

La préfecture s’est engagée à étudier les propositions avancées par la Collectivité et ses élus.

 

 © COM

Qu'en pensez vous ?

1 point
Upvote Downvote

Actu Guadeloupe : Covid 19 point de situation, nouvelle campagne de sensibilisation

Actu Saint-Martin : Enfin la réouverture de la frontière entre les 2 parties de l’Ile